Catégories

Dans la presse

Sanary: Frédéric Boccaletti annonce sa candidature aux élections législatives (Ouest-Var.net)

Par | Dans la presse | Pas de Commentaires

Vendredi soir, une réunion publique du Front National était organisée dans la salle du petit Galli, à Sanary-sur-mer. Frédéric Boccaletti et sa suppléante Muriel Fiol annonçaient leurs candidatures aux élections législatives.

À 19h, la salle était comble. Muriel Fiol vêtue d’un veston rouge faisait le tour des allées pour se présenter aux participants et échanger avec eux pendant que Frédéric Boccaletti donnait une interview télévisée.

« Des valeurs fortes, une France libre. »

À 19H20, la salle fait silence. Muriel Fiol prend la parole, expose les enjeux du scrutin à venir et la « position ferme » de son parti devant « l’explosion des autres ». Elle commence : « Nous sommes attachés à des valeurs fortes et à une France libre. Nous souhaitons lutter contre l’islamisation rampante et la submersion migratoire. Bien loin des caricatures dont nous faisons l’objet depuis tant d’années, nous souhaitons simplement nous rassembler autour d’une nation identitaire ». Elle reprend : « Nous refusons la main tendue du président de la République qui séduit tant de députés « . Elle s’adresse à la salle : » Grâce à votre aide, nous arriverons à combattre le député sortant.

« Contre l’ultraliberalisme et le multiculturalisme ».

La suppléante expose ses convictions :  » Nous nous battrons contre les chants de l’ultralibéralisme et du milticulturalisme. Comme nous l’avons annoncé à Bandol, nous souhaitons combattre les déserts médicaux et l’euthanasie fiscale des petites retraites. »

« Nous nous présentons pour gagner, et non pas pour faire un bon score ».

Les applaudissements viennent conclure le discours. Frédéric Boccaletti monte sur scène. Il annonce ses ambitions : « Nous sommes droits dans nos bottes, nous ne céderons pas. Nous nous présentons pour gagner et non pas pour faire un bon score ». Il reprend : « La 7e circonscription du var est aux mains d’un même député depuis trop longtemps. »

« Je suis candidat pour le var, pour la France ».

Il reprend : « Pour ma part, je ne suis pas candidat contre quelqu’un, je suis candidat pour défendre le Var, pour défendre la France ». Il scande:  » Nous devons renforcer les moyens de la police, nous battre contre la démission judiciaire mise en place par la loi Taubira, nous devons demander le retrait de la loi travail ».