Jean-Sébastien Vialatte trahit la mémoire des Pieds-Noirs et des Harkis en appelant à voter Macron !

 A l’aube du 55ème anniversaire de la fin de la tragédie de l’Algérie Française, les Pieds-Noirs et des Harkis se sentent trahis une fois de plus.

Ils sont affligés de voir le revirement de Jean-Sébastien Vialatte, député-maire de Six-Fours qui appelle désormais à voter Emmanuel Macron, celui-là même qui considère que la colonisation Française en Algérie fut un crime contre l’humanité.

Pourtant, en se référant à son édito paru dans Six-Fours Magazine de Mars 2017, et à la lettre qu’il a fait diffuser à l’Amicale Six-Fournaise d’AFN, il avait écrit à l’encontre de Monsieur Macron, qu’il « regrettait vivement les propos outranciers tenus, à des fins partisanes. L’approche d’échéances électorales capitales pour notre pays ne saurait le justifier.»

En effet, à la suite des déclarations d’Emmanuel Macron à Alger au sujet de la colonisation, il avait assuré à ces mêmes Pieds-Noirs son soutien total contre ces accusations grotesques et historiquement infondées.

Une fois encore, les rapatriés ressentent comme une trahison cette dernière prise de position du député-maire de Six-Fours. Ils s’interrogent pour savoir si sa position initiale n’est-elle pas tout simplement une posture électoraliste.

Avant de s’engager définitivement, Jean-Sébastien Vialatte aurait pu aussi s’inspirer de la position des députés LR Henri Guaino et Pierre Lellouche. Position tellement plus honorable et conforme à leurs engagements politiques et patriotes pour la France.

J’invite les Pieds-Noirs et Harkis, et leurs descendants, à méditer sur la sincérité de l’engagement de certains hommes politiques avant les prochaines échéances électorales.

Laisser un commentaire