Archives mensuelles

avril 2017

Jean-Sébastien Vialatte trahit la mémoire des Pieds-Noirs et des Harkis en appelant à voter Macron !

Par | Communiqués | Pas de Commentaires

 A l’aube du 55ème anniversaire de la fin de la tragédie de l’Algérie Française, les Pieds-Noirs et des Harkis se sentent trahis une fois de plus.

Ils sont affligés de voir le revirement de Jean-Sébastien Vialatte, député-maire de Six-Fours qui appelle désormais à voter Emmanuel Macron, celui-là même qui considère que la colonisation Française en Algérie fut un crime contre l’humanité.

Pourtant, en se référant à son édito paru dans Six-Fours Magazine de Mars 2017, et à la lettre qu’il a fait diffuser à l’Amicale Six-Fournaise d’AFN, il avait écrit à l’encontre de Monsieur Macron, qu’il « regrettait vivement les propos outranciers tenus, à des fins partisanes. L’approche d’échéances électorales capitales pour notre pays ne saurait le justifier.»

En effet, à la suite des déclarations d’Emmanuel Macron à Alger au sujet de la colonisation, il avait assuré à ces mêmes Pieds-Noirs son soutien total contre ces accusations grotesques et historiquement infondées.

Une fois encore, les rapatriés ressentent comme une trahison cette dernière prise de position du député-maire de Six-Fours. Ils s’interrogent pour savoir si sa position initiale n’est-elle pas tout simplement une posture électoraliste.

Avant de s’engager définitivement, Jean-Sébastien Vialatte aurait pu aussi s’inspirer de la position des députés LR Henri Guaino et Pierre Lellouche. Position tellement plus honorable et conforme à leurs engagements politiques et patriotes pour la France.

J’invite les Pieds-Noirs et Harkis, et leurs descendants, à méditer sur la sincérité de l’engagement de certains hommes politiques avant les prochaines échéances électorales.

Jean-Sébastien Vialatte trahit les électeurs de la droite !

Par | Communiqués | Pas de Commentaires

Jean-Sébastien Vialatte vient d’annoncer son intention de voter pour Emmanuel Macron afin de faire barrage au Front National. Le système est « en marche » derrière Macron !

Pourtant sur sa page Facebook il a dénoncé pendant des mois la personne et le programme d’Emmanuel Macron qui n’a pour but que « de faire gagner de l’argent aux banques », mais aussi « son bilan catastrophique lorsqu’il était au ministère de l’économie ». Il n’a eu également de cesse d’avertir les électeurs que « soutenir Emmanuel Macron c’était soutenir François Hollande » et que « voter Macron c’était voter pour un félon qui pactise avec les islamistes radicaux ». Et pourtant aujourd’hui il fait partie de ses nouveaux soutiens par opportunisme afin de tenter de sauver sa place de député. Il méprise encore une fois ses électeurs et leur demande de trahir leurs convictions.

J’appelle donc les électeurs de François Fillon qui ont combattu sincèrement Emmanuel Macron, et qui ont bien plus d’honneur et de valeurs que Jean-Sébastien Vialatte, à soutenir et à voter pour Marine Le Pen.

Voter Marine, c’est faire tomber le gouvernement de François Hollande et Manuel Valls représenté dans cette élection par Emmanuel Macron et ainsi empêcher que la France et les Français subissent la même politique cinq ans de plus.

Frédéric Boccaletti
Conseiller régional PACA
Candidat aux élections législatives des 11 et 18 juin 2017

Nos enfants en danger dans les établissements scolaires à La Seyne-sur-Mer

Par | Communiqués | Pas de Commentaires

Jeudi après-midi une agression grave a eu lieu devant le collège Marie Curie à La Seyne-sur-Mer. Un élève en a poignardé un autre car il a eu le courage de ne pas se laisser racketter. Nous lui souhaitons un prompt rétablissement.

Ce n’est malheureusement pas la première fois que les établissements scolaires de la ville sont victimes de l’ultra-violence, quelques exemples: au collège Paul Eluard, trois collégiens avaient été mis en examen pour agression sexuelle et violence sur des jeunes filles, ensuite un professeur du collège Jean l’Herminier avait été frappé par une élève, puis au lycée Beaussier un élève s’en était pris violemment à un de ses camarades avec l’intention de se servir d’un tournevis.

Tous ces faits sont le résultat de la politique laxiste de Christiane Taubira et de son successeur Jean-Jacques Urvoas. La réponse pénale ne décourage plus les délinquants qui savent pertinemment qu’ils peuvent obtenir un sursis pour des faits graves. La Ministre de l’Education Nationale Najat Valaud-Belkacem porte elle aussi sa part de responsabilité en faisant passer la sécurité au sein des écoles au second plan.

Il est grand temps que nos établissements scolaires redeviennent un lieu d’enseignement serein sans avoir peur d’y laisser nos enfants ! Nous devons rétablir d’urgence l’ordre et la sécurité dans nos établissements scolaires !

Frédéric Boccaletti
Conseiller régional PACA
Candidat aux élections législatives des 11 et 18 juin 2017

Le seul projet d’Estrosi, combattre le Front National

Par | Communiqués | Pas de Commentaires

Christian Estrosi a déclaré mardi soir à Nice qu’il voulait concentrer toutes les attaques de la droite sur le Front National. Comme son ami Emmanuel Macron, qu’il a reçu au Conseil régional de PACA et qui souhaite chasser les électeurs patriotes de France, Monsieur Estrosi n’a plus que pour seul projet de faire battre Marine Le Pen. Il aurait bien de la peine à exister sans nous.

Bien entendu, nous n’avons aucune leçon à recevoir de sa part, lui qui n’a pu remporter les élections régionales en 2015 qu’en se vendant à la gauche, après s’être pris une claque au 1er tour face à Marion-Maréchal Le Pen. Nous voyons bien là qu’il cherche à rendre la pareille aux socialistes, qui sont en train de se recycler autour d’Emmanuel Macron.

Estrosi a désormais tout d’un homme de gauche, j’en veux pour preuve sa proximité avec les islamistes de l’UOIF et le vote de subventions de la Région pour les associations d’aides aux migrants. Mais les électeurs de droite ne sont plus dupes et découvrent enfin son vrai visage. Ils l’ont d’ailleurs sifflé en masse lors du meeting de François Fillon à Toulon.

Les seuls propos que je partage avec Christian Estrosi sont bel et bien que Marine Le Pen sera largement au-dessus des 30% le soir du premier tour. Pour le reste, je le laisse dans son délire.

Frédéric Boccaletti
Conseiller régional PACA
Candidat aux élections législatives des 11 et 18 juin 2017

Marc Vuillemot ne respecte pas la loi et la justice annule le projet du cinéma à La Seyne.

Par | Communiqués | Pas de Commentaires
Le projet de cinéma à La Seyne-sur-Mer vient d’être annulé par le tribunal administratif suite au recours d’un candidat évincé de l’appel d’offre en 2013. Cette décision confirme une nouvelle fois l’amateurisme et les drôles de méthodes de la municipalité de Marc Vuillemot, en place depuis 9 ans.
 
En effet, cette décision est motivée par le fait que la ville n’a pas respecté les règles de mise en concurrence, le tribunal évoquant la méconnaissance de la procédure d’appel d’offre et du principe d’égalité.
 
Nous sommes bien entendu favorables à la construction d’un cinéma à l’emplacement de l’ancien atelier mécanique, mais nous ne pouvons pas cautionner ce mépris des règles qui régissent le droit des collectivités territoriales. Ces méthodes condamnables ne peuvent que nuire au bon développement économique, touristique et culturel de la ville.
 
Encore une fois ce sont les Seynois qui subissent l’incompétence de la majorité socialo-communiste, dont les projets structurants sont régulièrement retardés ou abandonnés. La ville est donc condamnée à l’immobilisme pour encore quelques années.
 
Frédéric Boccaletti
Conseiller régional PACA
Candidat aux élections législatives des 11 et 18 juin 2017
 
Sébastien Ausserre
Responsable de la section du FN à La Seyne

Jean-Sébastien Vialatte : mépris ou arrogance ?

Par | Communiqués | Pas de Commentaires

Communiqué de presse de Frédéric Boccaletti, Conseiller régional PACA

Alors que J-S Vialatte est député depuis 15 ans, il se décide enfin à aller à la rencontre des entreprises et des associations de la 7ème circonscription du Var.

A ceux qui pourraient penser qu’il est réellement à l’écoute des difficultés que rencontrent certaines entreprises ou structures associatives, qu’ils sachent qu’il ne s’agit là que d’une illusion dans un seul but électoral !

Pour exemple dans l’édition de Var Matin de ce jour,  J-S Vialatte visitait un établissement de service d’aide par le travail qui permet à des personnes en situation de handicap d’accéder à la vie professionnelle et sociale. Alors que le directeur lui indique « des difficultés financières afin de rénover son offre hôtelière » et « qu’un coup de pouce, même modeste, sera toujours le bienvenu ». Le député sortant a eu l’arrogance de lui répondre : « ma réserve parlementaire ne vous sera pas d’un très grand secours…

Alors mépris ou arrogance ? Quand on sait que Jean-Sébastien Vialatte a versé entre 2015 et 2016 la « modique » somme de 150 000 € à une association Brestoise…

Mr Vialatte, s’il était réellement à l’écoute de la circonscription qui l’a élu, penserait d’abord à soutenir cette association avant d’aider celle d’une autre région.

Décidément, avec lui, incohérence et mépris sont les seuls mots d’ordre !